Chaos & Créativité
21759
post-template-default,single,single-post,postid-21759,single-format-standard,theme-stockholm,stockholm-core-1.0.9,woocommerce-no-js,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Chaos & Créativité

Le ­désordre qui règne dans mon bureau est propice pour parler de chaos. C’est un fait que mon aire de travail reflète le rythme des dernières ­semaines : ­ados, boulot, dodo. Des fois, la vie c’est un peu fou, mais il ne faut pas s’en plaindre, le chaos a du bon!

Quand tout défile si vite que nous sommes forcés d’agir de manière ­instinctive car s’arrêter pour penser n’est plus permis. Ça me rappelle Mario Andretti et sa fameuse citation : « Si tout est sous contrôle, vous n’allez pas assez vite. » Le concept peut évidemment être poussé trop loin, mais il souligne malgré tout qu’il y a du positif à retirer de naviguer dans l’instabilité.

Toutefois lâcher prise est souvent ardu. C’est difficile de ne pas savoir où on se dirige. On nous encourage sans cesse à planifier pour éviter l’incertitude. Pourtant, plusieurs chercheurs et auteurs soutiennent que l’incertitude est essentielle à la créativité.  J’aime ça!

Planifier, oui, mais pas trop. Essayons plutôt d’accepter l’inconnu, d’aborder une ­situation d’un autre angle, de prendre des risques, d’expérimenter sans faire comme si on savait déjà la réponse. Donnons-nous le droit de se perdre. Un bon plan se doit d’être inspirant et motivant, ce n’est pas un carcan.

« Si tout est sous contrôle, vous n’allez pas assez vite. »

Ma grand-mère me disait « arrête de penser, tu vas devenir pansu! ». À l’époque, je ne savais pas trop ce qu’elle voulait dire, mais avec du recul, je comprends qu’elle voulait simplement me faire comprendre que trop d’analyse paralyse. Que parfois, il faut se lancer si on veut tenir en équilibre sur son vélo.

En 1965, l’artiste Sol LeWitt a écrit une lettre superbe (et colorée) à son amie la sculptrice Eva Hesse qui était alors en panne d’inspiration. Plus qu’une ­simple ­missive, ce texte est un fabuleux hommage à la créativité. Je vous invite à le ­consulter lorsque le doute s’installe. Le comédien Benedict Cumberbatch en a ­d’ailleurs fait une fascinante lecture publique que vous pouvez visionner ci-dessous.

Je me permettrai donc de terminer sur ces mots inspirés de LeWitt : faites-le!

Étiquettes:
Pas de commentaires

Laisser un commentaire